lundi, janvier 22, 2007

Exemples pratiques d'applications du marketing Olfactif...

Exemples pratiques d'applications du marketing Olfactif...


Voici quelques conseils de Maryse T. spécialiste en marketing qui nous livre quelques uns de ses conseils pour utiliser l'odorat de ses clients et prospects pour développer vos ventes...

- Dans une exposition de piscines j'ai déversé des flacons d'huile essentielle de lavande dans les piscines de mon client (avec remous et eau chaude !) . C'était afin d'associer deux idées séduisantes: Les vacances et le Sud. Systématiquement, les visiteurs venaient vers notre stand. Et sans prétention aucune, nous avons battu notre record de vente en Salon.

- Dans un hypermarché: Un animateur occupait un espace de la galerie marchande pour y vendre des pâtisseries industrielles, sans aucun goût et sans originalité. A Paris, j'avais acheté des atomiseurs au parfum "chocolat chaud". Ce garçon a vaporisé régulièrement son stand. Là aussi, les ventes ont décollées alors qu'il ne vendait qu'un seul article à base chocolat!

- A Montpellier, j'ai une jeune cliente qui vends des jus de fruits frais, pressés à la demande. Malheureusement, sa boutique est mal placée, cachée par une autre. Je lui ai fait acheter un diffuseur électrique, placé en haut de sa porte. Il "bombarde" des effluves d'huiles essentielles d'agrumes (mélange pamplemousse, mandarine, citron) en permanence. Par l'odeur alléchés, les clients suivent le parfum, le nez en l'air, jusqu'à la boutique.

- Dans une grande jardinerie, une série de fontaines en pierre reconstituée ne se vendait pas, le stock était impressionant. Dans la fontaine en expo, j'ai versé un flacon d'eau de rose, très bien oxygéné par le circuit fermé de la pompe... et bien entendu au bout de quelques semaines les fontaines sont parties !

A la vue de ces exemples, on peut en conclure que toute odeur faisant référence au BON et au BIEN-ETRE est une odeur vendeuse... à vous de jouer maintenant !

9 Comments:

At 12:16 AM, Blogger Frederic said...

l´olfactif est utilisé de facon statique par les marques: une frangrance dans un lieu, un point c´est tout. je propose le concept d´olfactif viral ou "word of nose": diffuser une marque en diffusant un parfum qui lui est associé. comment me direz-vous? un moyen simple consisterait à utiliser la presse, vous savez ces échantillons que l´on détache. on pourrait trés bien de cette facon communiquer un produit qui n ést pas forcément un parfum mais par exemple un produit technologique (tel un parfum, la technologie est la somme de nombreux composants; le résultat est subtil. Voilà qui étonnerait le consommateur. Et puis l´odorat est aprés tout le sens le plus développé de l´homme alors voilà un moyen efficace pour imprégner la mémoire du consommateur du nom du nouveau produit: associer une technologie avec un nom qui suggère un subtil parfum ...
Frederic => www.fredericmartin.typepad.com

 
At 5:17 AM, Anonymous Maryse T said...

De Maryse (Yahoo/QR) à Frédéric:
C'est parfait, tout ça! Bravo!
J'ai oublié de te parler des encres parfumées utilisées en imprimerie: des micro-bulles d'air contiennent un parfum. En grattant la page imprimée, le parfum est libéré. Ce principe est aussi appliqué à l'alimentaire (odeur d'ail, pour Boursin).
On en reparlera? Bonne continuation.

 
At 10:13 PM, Anonymous Anonyme said...

Commentaire:
j'ai plusieurs magasins (pap femme, livres etc...) qu'est-ce que vous me conseillez, je recherche desesperemment des bons produits en la matière depuis longtemps 0622685061

* Nom du commentateur: guillaume benatier

 
At 10:14 PM, Anonymous Anonyme said...

Commentaire:
Et bien nous, lorsque nous écrivons à nos visiteurs ou à nos prospects, nous glissons un batonnet imbibé d'essence de lavandin dans notre guide touristique ou nos courriers pour 'inspirer' les lecteurs... et leur donner l'illusion d'être déjà en vacances à Montélimar en Drôme Provençale ! Je n'ai encore rien trouvé pour illustrer les senteurs de truffes mais j'y travaille parce qu'en hiver, c'est vraiment sympa aussi d'aller 'caver la rabasse' !! (chasser la truffe) ! rens 04 75 010 020

Emmanuelle RIVAS Directrice Office de Tourisme de Montélimar

http://www.montelimar-tourisme.com

 
At 4:56 PM, Anonymous Anonyme said...

bonsoir,
je tiens une rotisserie et j'ai aussi un vendeur qui vend sur les marchés avec une remorque rotissoire et je recherche desesperemment un diffuseur et une fragrance "poulet roti"
si vous pouvez me trouver une solution, je suis tout a fait d'accord de vous payer cette prestation, je suis tout a fait persuadé de l'efficacité du marketing olfactif
cordialement
serge
mail : bcok.dif@wanadoo.fr

 
At 5:03 PM, Anonymous Anonyme said...

bonjour,
j'ai l'intention de faire un thèse sur l'impact du marketing sensoriel (et plus particulièrement olfactif) sur la mémorisation. Vos différents exemples me permettent d'étayer mes pensées et je vous en remercie.
Sophie.

 
At 2:19 PM, Anonymous Anonyme said...

très intéressant

 
At 7:41 PM, Anonymous Anonyme said...

Le marketing olfactif se développe en Europe, de plus en plus nombreux sont les exemples, à condition qu´un travail de fond soit respecté, car la qualité du conseil permettra de trouver la solution cohérente à l´endroit en question qui souhaite employer l´olfactif pour arrondir le concept sensoriel global. Explication détaillées sur le marketing olfactif sur http://smell-marketing.fr

 
At 7:16 PM, Anonymous maertenc said...

bonsoir, j ai trouvé votre article tres interessant, etant moi meme dans le secteur d alimentaire, je cherche desesperement des echantillons de flagrances alimentaires sucrées à appliquer dans les boulangeries/patisseries , depot de pain , restaurant, salon de thé
pouvez vous m aider?
cordialement
maerten c

 

Enregistrer un commentaire

<< Home